LES ERREURS DE STYLE LES PLUS FRÉQUENTES (2)

15 - 09 - 2013 | J.Kylian

Seconde tonte, second filage, seconde analyse de la série d’erreurs générales à éviter en bonne conscience. Nous revoici avec la deuxième partie de ce que l’on pourrait qualifier d’incompréhensions stylistiques involontaires, tant il a été prouvé que le bon sens est la chose la mieux partagé au monde. Ceci dit, après la mauvaise idée de l’assemblage luxe-cheap, l’investissement abusif dans une seule pièce, la reproduction en copier/coller, l’ignorance des conseils d’autrui, et la focalisation totale sur les avis externes, nous rattrapons nos chers moutons dont l’amour de laine nous révèle les détails suivants.
Faire des choix de pièces au lieu d’un choix de silhouette.
      Lorsque vous faites vos achats, raisonnez en termes de silhouette et pas en termes de pièces. C’est une des nuances qui différencie les hommes qui ont du style et ceux qui s’habillent bien. Beaucoup de personnes font l’erreur d’acquérir des pièces  comme s’ils achetaient un charisme. Un homme stylé saura faire avec trois fois rien, trois fois mieux qu’un homme avec des pièces censées être fortes et stylées qui ne correspondent pas à sa silhouette. Un assemblage de pièces achetées ça et là ne donne pas forcément un bon résultat. Vous aurez plus de chances de vous gourer en raisonnant pièces plutôt que silhouette. Lors de votre shopping vous devez être ouvert à l’idée de ne pas acheter la pièce qui vous plait le plus, mais plutôt celle qui vous va le mieux. D’ailleurs, contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’est pas facile d’avoir l’œil et de savoir choisir entre ce que vous aimeriez porter et ce que vous devez porter.
Acheter des sneakers montantes quand on n’est pas grand
      Hormis des raisons orthopédiques pas évidentes, sauf pour les basketteurs, handballeurs et autres jumpers, la paire de sneakers montante est a double tranchant. Soit elle relève le niveau de votre look et ajoute une dimension stylistique de haut vol, soit elle vous rend ridicule et enlaidit votre silhouette. L’indicateur primaire du choix d’un modèle de sneakers ou de boots est votre taille. En dessous d’1m75 – 1m80 il devient très compliqué de bien porter une paire de montantes, car en dessous de cette taille, cette pièce à tendance à vous rapetisser. L’effet visuel produit est disgracieux car elle occupe une bonne partie de votre silhouette et empiète fatalement sur l’harmonie de votre tenue. Si vous voulez coûte que coûte posséder un modèle de sneakers, nous vous conseillons vivement de le porter avec un jean ou un pantalon sans ourlet, recouvrant le haut de la chaussure. Mais l’élan de vos pas relèvera le bas du pantalon ou du jean et révèlera le haut de vos sneakers, ce qui ne sera pas du plus bel effet. Vous aurez donc deux choix. Soit vous fixez le jean ou le pantalon à la chaussure avec une punaise de la même couleur, cependant en plus de faire trop recherché, les petits trous répétitifs risquent d’abimer à la fois votre chaussure et votre pantalon, d’autant plus qu’il n’est pas certain que cela tienne, soit vous optez pour un modèle conventionnel, exit donc la sneaker montante. Pour les chanceux qui ont une taille au dessus de 180 centimètres. Nous vous conseillons de la porter avec le jean par dessus. Si vous avez une belle paire de sneakers, cela ne sera pas dérangeant car si votre jean ou votre pantalon tombe bien dessus, l’effet esthétique sera bien suffisant, et vous exposerez l’essentiel des détails de votre modèle, utilisant ainsi vos sneakers à leur potentiel maximum.

 Vouloir faire compliqué quand on peut faire simple
    ‘’Less is more’’. La combinaison de ces trois mots est certainement une des plus payantes en matière de style. Ne cherchez jamais à faire compliqué si vous voulez éviter de mauvais résultats. Évitez aussi d’intellectualiser l’approche vestimentaire car l’élégance se passe de carnets de diplômes. Restez simples. Limitez-vous à une seule pièce forte par tenue, évitez à tout prix de vouloir faire des rappels de couleurs  et de codes trop convenus. Par exemple, le conseil qui consiste à assortir la ceinture aux chaussures est un conseil relatif. L’effet est parfois de trop et il serait préférable de ne pas le faire. Pareil pour les accessoires. Ce n’est pas parce qu’ils donnent une touche d’exotisme à votre mise que vous allez vous barder de bracelets, de chaines, etc. En vous drapant d’accessoires, vous aurez plus de chance de ressembler à un colporteur de marmites, plutôt qu’à un homme sûr de ses choix. Pour éviter de vous planter, construisez votre style en partant d’une démarche de simplicité et d’utilité tout en évitant les excentricités.

Vouloir se saper plus vite que son ombre.
     La patience étant un chemin d’or. Les meilleurs résultats sont ceux que vous atteindrez à moyen et long terme réservez donc les résultats miracles sensés apparaître du jour au lendemain pour les anecdotes que vous raconterez aux plus petits.  Améliorer son style demande une sensibilité pour les belles choses. Elle s’acquière au fur et à mesure de vos essayages, lectures et échanges. Vous progresserez petit à petit en découvrant sans cesse de nouvelles choses sans jamais tomber dans l’ennui. Avancez par étapes et attendez de maîtriser les fondamentaux, à savoir les couleurs, matières et coupes de base, avant de vous lancer dans des expériences vestimentaires plus périlleuses. Incorporez les pièces très travaillées, mais faites-le doucement pour ne pas jeter le trouble sur votre style. De temps en temps, essayez de voir le rendu d’une couleur particulière sur vous, essayez de nouvelles coupes. Votre style doit évoluer tout en douceur sans logique de progression, c’est très important de ne pas se mettre en tête qu’on franchi un borne puis une autre etc.
     Inspirez vous des autres hommes bien vêtus et prenez dans leur style, quelques idées que vous pourrez transposer chez vous sans qu’elles ne nuisent à votre personnalité. Vous pouvez vous permettre de faire de mauvais achats au début, et même plus souvent que vous ne le pensez, cela ne signifiera pas pour autant que vous régressez, et vous pourrez en tirer des leçons personnelles qui vous seront utiles pour la construction de votre style. Dans ce cas, sachez reconnaître votre petite erreur et revendez la pièce concernée, vous pouvez aussi l’offrir, elle fera obligatoirement un heureux ailleurs.

 A bientôt pour un autre partage qui, nous l’espérons, vous satisfera à loisir.



Facebook Twitter Google Plus

ON A FAIT UN TOUR Á LA PETITE BOUTIQUE

26 - 11 - 2016 | Chon Crick

De ces taxis, ces voitures garées en épi, [......]


Lire la suite ...

SAPÉ COMME UN CAFARD OU UNE COCCINELLE : SECONDE PARTIE

27 - 04 - 2016 | J.Kylian

Dans l’article précédent, j’ai légèrement [......]


Lire la suite ...

SAPÉ COMME UN CAFARD OU UNE COCCINELLE : PREMIÈRE PARTIE

13 - 04 - 2016 | J.Kylian

Le costume est comme un match de boxe, si tu t’écrases [......]


Lire la suite ...

INTRODUCTION AU STYLE

15 - 09 - 2013 | J.Kylian

En tant qu’individus soucieux  de la qualité [......]


Lire la suite ...