SELFIE: EVERYWHERE YOU GO !

13 - 03 - 2014 | Chon Crick

« Attend on prend une photo », nous prévient cette amie. Puis, elle sort son smartphone, le retourne, le place face à elle, se refait une beauté rapidement et appuie sur le bouton. Clic. Premier d’une longue série. Les flash déferlent comme les vagues sur les rochers, brisant ainsi notre patience. Pendant qu’ils sont deux à se tirer le portrait, nous mourrons d’envie de prendre nos cliques et nos claques. Oui, avec les adeptes des selfie – ces autoportraits façon smartphone – difficile de rester sage comme une…image.  
PAUSES NATURELLES ET PARTAGES
Pris à partir d’un boîtier électronique ou d’une webcam, le selfie finit la plupart du temps dans les « temples numériques » : Facebook, Twitter et Instagram, où on échange photos et vidéos. Du moins c’est ce que la définition du Oxford Dictionaries suggère. Mais, il reste parfois dans les terminaux mobiles, à l’abri des regards indiscrets. Dans ce 21ème siècle, où le besoin de plaire grandit à mesure que la couche d’ozone rétrécit, ce geste se fait « naturellement ». Ainsi côté femmes, on pose « naturellement » devant une glace pour valoriser une partie de son anatomie « prise en otage » par un legging collant. Ou pour montrer à quel point sa tenue est belle. Si possible avant d’aller « casser les carreaux en boîte », voir même la baraque. Mais, la gent féminine n’a pas le monopole de « l’autoportrait 2.0 ». Les hommes aussi en sont friands. Pour les messieurs, la plupart du temps c’est, le « selfie postworkout ». Histoire de montrer qu’il n’y a pas que Popeye qui a des muscles. Ou encore celui «In da club », pour montrer qu’on « s’enjaille », qu’on s’amuse avec ses potes. Quelle que soit la pose, le selfie sert à communiquer. Que ce soit seul ou entre amis, à la maison ou au restaurant, dans sa voiture ou à un anniversaire, l’essentiel est de partager. Certes, on share de façon anodine mais aussi pour que les autres like. Sur Instagram par exemple, il n’est pas rare de voir les hashtags suivants : #selfie, #instapic#goodtimewithgoodpeople#ilovemylife. Le principe étant de reprendre à son compte les mots-clés les plus populaires. Devant l’objectif, nous sommes tous égaux. Hommes, femmes, jeunes ou moins jeunes, tout le monde se tire le portrait. Sans parler des personnalités qui elles aussi sont dans le game…   
BRAS ARMÉS 
Lors de la dernière cérémonie des Oscars, un record a été battu. Non, il ne s’agit pas du nombre de vestes récoltées par Leonardo DiCaprio, reparti une nouvelle fois sans oscar malgré un beau costume Armani 

Mais plutôt du nombre de retweets pour un…selfie. Angelina Jolie, Lupita Nyong'o, Brad Pitt, Julia Roberts, Kevin Spacey, Meryl Streep, etc. Ce ne sont que quelques-unes des célébrités présentes sur ce selfie pris par l’acteur Bradley Cooper. Il a été retweeté plus de 3 millions de fois ! C’est Ellen DeGeneres, la maîtresse de cérémonie qui lui a tendu l’appareil. Pour la petite histoire, ce n’est pas avec son smartphone à la pomme que la photo a été prise mais avec celui d’un constructeur sud-coréen… Par ailleurs, le précédent record (près de 800.000 retweets) était détenu par le 44ème président américain, pour une photo prise au moment de sa réélection en Novembre 2012. 

Il y a quelques mois, le quinquagénaire aux cheveux grisonnants se retrouva au cœur d’une polémique. Il accepta de poser avec le premier ministre du Royaume-Uni et la première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt, lors des funérailles de Nelson Mandela. Ce little fun fit polémique si bien que la responsable politique et le résident du 10 Downing Street s’excusèrent. Peu importe l’endroit, le selfie est roi. Pour reprendre le slogan d’une compagnie sud-africaine de télécommunication : « Selfie, everywhere you go ! ». Bouches en cœur façon duck face, deux doigts et autres mimiques, il a encore de longs et beaux jours devant lui. Par ailleurs, Time Magazine a dressé une liste des villes où on prend le plus de selfies. C’est aux Philippines, à Makati - poumon économique - et Pasig qu’il y a les plus de « preneurs de selfies ». Viennent ensuite, Manhattan et Miami. Il y aura toujours des personnes pour tendre le bras, s’armer de patience et se prendre en photo. En fait, le selfie est le « bras armé de la mouvance égoïsme ». Celle à laquelle nous appartenons tous. Mais c’est la façon de proclamer cette appartenance qui diffère. Certains aiment le selfie et l’attention qu’il génère souvent. D’autres encore préfèrent les clichés privés et la discrétion qu’ils apportent. Quitte à jouer les photographes autant le faire comme on l’aime ! Nous, nous préférons les photos « volées ». A la faveur de la Nuit et ses murmures, on s’éclipse, retient notre souffle avant de prendre un cliché. Parce qu’on cherche à capter le moment plutôt que l’attention. 



Facebook Twitter Google Plus

FACEBOOK : SEPT TYPES DE GARS TOUJOURS AMI AVEC LEUR EX

14 - 09 - 2017 | Atyto

Avant quand tu te séparais de ta go, tu ne [......]


Lire la suite ...

LE VENDEUR DE TRÊVE

08 - 09 - 2017 | Chon Crick

« Vendredi, on dure pas au champ ! », [......]


Lire la suite ...

BONSOIR TONTON

23 - 08 - 2017 | Atyto

« Bonsoir Tonton, est-ce que je pourrais parler [......]


Lire la suite ...

VENDREDI, ON DURE PAS AU CHAMP !

21 - 07 - 2017 | Chon Crick

« Vendredi, on dure pas au champ ! [......]


Lire la suite ...