NEYMAR, PARIS TENU

05 - 08 - 2017 | Chon Crick

« Maman, Maman, comment on fait ? » insiste le gnard, avec ses yeux remplis de curiosité et de malice. Certaines les envoient bouler, avant de se sentir coupables dans les secondes qui suivent, d’autres encore répondent avec des mots précieusement choisis. Si les petits enfants finissent par savoir « comment on fait », certains grands enfants eux se demandent toujours : « Comment on fait ? ». Comment fait-on pour arracher Neymar au FC Barcelone quand on s’appelle le Paris Saint-Germain ?

DES FANS QUI ONT NEYMAR
Avant que ce transfert ne se fasse pour la modique somme de 222 millions d’euros, soit environ 146  milliards de francs CFA, le Paris Saint-Germain l’avait déjà approché une fois, l’été dernier. Á la clé : un échec pour le club et une revalorisation salariale pour le joueur. Alors qu’ autour de la mi-juillet, la rumeur se répand, les pyrrhoniens sont convaincus « qu’il veut juste augmenter son salaire ».
Et pourtant au bout de deux semaines d’un suspense intenable, de tweets de coéquipiers qui jouent les prophètes, de démentis officiels et de repentis officieux, l’imprévisible dribbleur rejoint le Paris Saint-Germain.  Le joueur - et ses coupes de cheveux à géométrie variable - détrône Pogba au sommet de la crête et devient le « joueur le plus cher de l’histoire du football ».
Á peine parti, certains fans barcelonais ont Neymar de lui déjà : « Avant lui, on djassait foule. Après, on va dja foule[1] », crie presque ce Messianiste[2]. Avant d’annoncer : « Le jour où Messi partira, là on va pleurer ».
Ceux du Paris Saint-Germain flairent déjà la bonne occasion :« Il va nous relancer au calme ! » reconnait l’un d’entre eux. Ils ont séché leurs larmes, lui ont pardonné, lui qui les a offensés un soir de Mars 2017.

LES HISTOIRES D’AMOUR COMMENCENT MAL EN GÉNÉRAL
Ce 8 mars-là, journée de la femme pour les unes, de la flemme – de célébrer – pour les autres, les fana surveillent écrans plats et tactiles pour ne rien louper du ¼ retour Barcelone – Paris Saint-GermainForts de leur écrasant succès à l’aller, les Parisiens viennent juste composter le ticket pour les ½ finales, se dit-on. 

Mais dès les premières minutes, le vingtenaire brésilien tatoué, avec ses dribbles, frappes, feintes et bien sûr ses protestations habituelles, est impliqué dans tous les coups ! Sauf sur les deux buts gracieusement offerts par une défense parisienne, partie en pèlerinage.
En seconde mi-temps, Neymar Jr finit le travail : un  généreux pénalty qu’il offre à Messi, un coup franc qui nettoie la lucarne de Kevin encore passé à la Trapp, un pénalty qu’il inscrit et enfin ce ballon délicatement déposé sur le pied de Sergi Roberto. Le Barça est en ½ finale ! Ivre de bonheur, le public célèbre Messi– avec une photo qui fait le tour des réseaux sociaux - plutôt que son compère brésilien.

IL Y A CERTAINES CHOSES QUI NE S’ACHÈTENT PAS
Qu'une première pierre soit jetée à celui qui s’écriera : « C’est ce soir-là (le 8 Mars) qu’il a décidé de venir au Paris Saint-Germain » !

Nul ne sait quand Neymar da Silva Santos Junior a pris sa décision.
« Je voulais un plus grand défi ! » a-t-il notamment expliqué lors de sa présentation devant une nuée de journalistes. Dans un costume fourni par l’habilleur officiel du club, Hugo Boss. Quinze ans auparavant, un autre brésilien aux accélérations foudroyantes, Ronaldinho, effectuait le chemin inverse : de Paris vers Barcelone. Aujourd’hui, le nouveau numéro 10 parisien le remplace dans le cœur des Parisiens, qui chaque année dorment en position latérale de sécurité quand Paris descend du quart. Le changement, c’est peut-être pour maintenant.
Paris qui signe « le meilleur joueur du monde », selon le président Nasser Al-Khaleïfi, c’est la preuve qu’il y a certains choses qui ne s’achètent pas pour tout le reste, il y a le Paris Saint-Germain.

Au bout d’un long feuilleton digne d’une telenovela, Neymar est un joueur du Paris Saint-Germain. Paris (a) tenu.


[1] Bien jouer, ici. 
[2] Ceux pour qui le Messi s’appelle Lionel.



Facebook Twitter Google Plus

LES JOLIS COUPS DE KROOS

18 - 04 - 2017 | Chon Crick

Tapi dans l’ombre, caché derrière son ordinateur [......]


Lire la suite ...

LE BALLON D'OR DANS LES PIEDS D'INIESTA

13 - 12 - 2016 | Chon Crick

La lumière nocturne allongeant à l’infini [......]


Lire la suite ...

LES BLEUS BIEN SEREY PAR LA SÉLÉPHANTO

16 - 11 - 2016 | Chon Crick

Dents en jachère pour récolter les faveurs [......]


Lire la suite ...

QUAND RONALDOMINAIT

22 - 09 - 2016 | Chon Crick

Au quartier, tout le monde voulait être comme [......]


Lire la suite ...