Y A PAS MONNAIE !

06 - 10 - 2016 | Chon Crick

«Y a pas monnaie!» lance sereinement un «boutiquier mauritanien».  
Quand ils ne servent pas des clients habitués à ne plus entendre le bruit sourd des pièces qui touchent la paume, ils servent de point de repère. Non, Google (Maps) ne sait pas tout !
Derrière les barreaux de leurs boutiques, souvent rongés par le temps et la galère ambiante, ces messieurs impassibles voient tout ou presque.
    
Ces petits poucets qu’on envoie à la boutique, pour qu’ils entrent ainsi dans le monde des grands.
Ces grands gaillards imberbes qui à leur tour traînent des pieds fatigués qu’on les prenne encore pour des enfants.
Ces jeunes filles qui ont un grand avenir derrière elle, mais un visage parcheminé de boutons succulents et autres traces traîtres de l'adolescence.
Ces jeunes «modeux», qui pour garder la tête dans les étoiles, écoutent la musique à tue-tête avec leurs casques d’astronautes.

Ces vieux pères qui demandent qu’on les «complète» pour qu’ils puissent allumer ces petites dames qui font un tabac.
Ces «cabinistes» qui font plus de transferts que des agents de footballeurs, pendant le mercato estival.

Ces jeunes cadres bavards qui adossés à la grille de la boutique partagent leurs secrets d’alcôves et la recette de leur succès, décortiquent entre autres les courbes du ballon rond.

À force de voir ces nombreux inconnus familiers, d’entendre leurs confessions parfois intimes, normal que ces boutiquiers soient sereins quand ils disent : «Y a pas monnaie !»



Facebook Twitter Google Plus

ALLONS SEULEMENT !

28 - 03 - 2017 | Chon Crick

L’étudiant en 1ère année de droit s’empresse [......]


Lire la suite ...

CAN 2017 : UN SEUL MOT SUFFIT

25 - 01 - 2017 | Chon Crick

Quand la douleur frappe aux pays des Éléphants [......]


Lire la suite ...

UNE SI LONGUE MINUTE DE SILENCE

17 - 05 - 2016 | Chon Crick

Les rues abidjanaises, et ses magasins où un [......]


Lire la suite ...

ON SAIT PAS OÙ LE CAILLOU EST MOU

25 - 03 - 2016 | Chon Crick

[Article certifié sans spoil ou presque !]  
« On sait
[......]


Lire la suite ...