APPROCHEZ REGARDEZ

27 - 07 - 2016 | Chon Crick

« Approchez, regardez (x3), y a les kpôclés[1] de 200-200…», chantent les Kiff No Beat. Impossible de passer à côté de ce son - surtout en ces temps de vacances, et cette vidéo qui a fait plus de deux millions de vues en trois mois !
Pendant qu’ils balancent les prix de ces filles sur fond d’afrotrap, d’autres préfèrent marcher au rythme de compliments et de yeux pourtant ils-voient-rien : ces go en legging.
 
LE GEL QUI MOUSSE
Á moins que tu aies passé le plus clair de ton temps dans la brousse – à chasser l’agouti pour ta sauce graine, tu n’as pas pu y échapper ! Les Go En Legging – ou GEL si tu préfères, sont partout !
Á la boutique où le Mauritanien te balance sereinement son plus vieux tube : « Y a pas monnaie ! », au supermarché où ce sont les caissières qui n’en ont pas ou en boîte, impossible d’y échapper ! « C’est le gel qui mousse dans la ville», qui fait fureur, comme on dit à Abidjan.
Tu vis « dans la peur » de tomber sur une d’entre elles et de perdre tes moyens. Tu es convaincu que la « vraie menace » en Côte d’Ivoire, ce ne sont pas les terroristes mais plus plutôt les demoiselles armées d’un legging ! Surtout quand celles qui avec leur fessier rebondi en font la promotion.
Ces jeunes femmes callipyges, toutes droit sorties d’un clip de Debordo ou d’Instagram, trop belles pour « exister ». D’ailleurs, tu dis souvent à tes asso[2] : « Les go en legging me fatiguent ».
Mais si toi tu es fatigué - comme Franky Di Caprio, elles aussi le sont.

JEUNE DEMOISELLE RECHERCHE CONFORT
Que tu chômes ou pas, c’est souvent le point culminant de ta journée, celui que tu racontes – le soir même - à ta bande de gaza[3], autour d’une Drogba ou une autre bière fraîche. Ou même dans ce groupe WhatsApp.
Tu ne manques pas de faire l’Éloge de l’Ennui, en souvenir à cet être chair qui t’a fait forte impression.

[1] Filles faciles, voire prostituées. 
[2] Amis, potes 
[3] Voir Asso

Mais, elle ne s’est pas réveillée pour te faire plaisir – sauf si tu l’as demandé à Madame. Elle ne s’est pas dit non plus : « Aujourd’hui là, ye[4] vais mettre mon legging pour que tous les garçons me regardent ». Non, c’est toi qui te fais des idées !
Selon le Bureau des Légendes, les petites en legging recherchent avant tout le confort.
Quand elle a la flemme de s’habiller ou qu’elle est pressée de sortir, elle en porte un.
Quand tu la presses pour qu’elle se dépêche ou qu’elle veut être « enlaise[5] »,  elle en enfile un. Non, ce n’est pas pour tes beaux yeux qu’elle s’habille !

Depuis que tu as testé sa capacité à s’enlever, se (re)mettre facilement, sa solidité à toute épreuve ou presque, tu n’as d’yeux que pour ce vêtement. Sauf que ça n’en est pas un.
La rumeur qui court depuis des années veut que le legging – et son cousin germain collant, en soient.
Ce sont les Brick & Lace qui ont eu le temps d’en faire la publicité - avant de disparaître, les responsables. Certaines Ivoiriennes s’en sont largement inspirées depuis, ne jurant que par ce tissu de formes.
Noir ou léopard (Il faut arrêter avec celui-là !), coton ou en cuir, ce ne sont pas les motifs – pour le porter - qui manquent.
De Cocovico – Paradis pour Femmes situé à la 8ème Tranche, à Treichville, rares sont les endroits où on n’en vend pas. Ce n’est pas demain la veille qu’il disparaîtra.


Au fond si tu es convaincu que c’est un vêtement c’est parce tu la déshabilles du regard, cette jeune femme en legging.


[4] Première personne du singulier en français ivoirien 
[5] A l’aise, version ivoirienne



Facebook Twitter Google Plus

BACK IN THE DATE: TON EX REVIENT!

09 - 05 - 2017 | Chon Crick

-         « [......]


Lire la suite ...

« CHÉRI, FAUT M’AIDER » OU QUAND L’ARGENT FAIT LE MALHEUR

15 - 02 - 2017 | Chon Crick

Posé sur la table basse, le nouveau portable [......]


Lire la suite ...

«JE SUIS QUI POUR TOI ?» OU QUAND TU DOIS VOTER POUR ELLE

21 - 12 - 2016 | Chon Crick

« Tu vas où ? », te demande-t-elle [......]


Lire la suite ...

FRIENDZONE: THE PLACE TO BE?

19 - 10 - 2016 | Chon Crick

Á moins d’avoir les oreilles bouchées par [......]


Lire la suite ...