CAPTAIN AMERICA CIVIL WAR : ET TOI, QUEL EST TON CAMP ?

01 - 06 - 2016 | Lewis Carl

Pour la première fois, j’ai cherché la définition de « Blockbuster ». D’après notre cher ami Wiki, celui vers qui on se tourne quand on ne sait pas grand chose, il s’agit d’un film, une pièce de théâtre et parfois un jeu vidéo très populaire très souvent produit avec un gros budget. Et d’après Larousse, c’est une production cinématographique à gros budget publicitaire, destinée à produire des profits record. Film, gros budget, profits record, retenons ces termes.

BLOCKBUSTER CERTIFIÉ  
On commence :
1) la bande-annonce sortie en Novembre 2015 a été visionnée 61 millions de fois en seulement 24h (soit le trailer le plus vu au monde à ce jour) ;
2) pour le premier week-end de sortie près de 180 millions de dollars de recettes engrangées[1], ce qui correspond au cinquième meilleur démarrage de tous les temps aux Etats-Unis,
3) Et, il a franchit la barre du milliard de dollars au box-office, soit seulement le 25e film à le faire. Et tout ça grâce à un budget de 250 millions de dollars, même si le cours est à 500 FCFA ça fait 125 milliards de FCFA ! Avec un tel budget, on peut se permettre de tourner dans huit pays et même de reconstituer la ville de Lagos. Ah oui, ils l’ont fait. C’est te dire combien de fois, Captain America : Civil War tient sa réputation de Blockbuster !  
Il paraît que les super héros font trop de dégâts et qu’ils doivent être maîtrisés, pour intervenir seulement quand il le faut et comme il le faut. C’est ce qui arrive quand tu as trop de force. « La mission c’est de sauver le plus de vies possible, ça ne veut pas dire tout le monde », c’est Capitain America qui l’a dit pas moi !
Ainsi, des frères d’armes d’hier vont devenir des ennemis d’aujourd’hui, se battant l’un contre l’autre avec bien sur dans chaque camp ses « Acoto Yao[2]». Mais avant d’arriver à l’affrontement, on s’assied et on essaye de discuter (qui a dit que cette règle ne pouvait être valable également pour les super héros).
Par contre, il fallait bien s’y attendre : Captain America et Iron Man ne vont malheureusement pas s’entendre et comme toujours ceux qui vous veulent du mal, profitent des failles du système. L’histoire est bien posée, dès le départ, on sait qui est qui et qui va combattre avec qui même s’il y a de belles surprises. Mais la ligne est tracée et c’est autour d’elle que les danseurs exécuteront leurs rituels.
[1] Source IMDB
[2] Acolytes

Pour une fois, en cette nouvelle année on a droit à de vrais combats de super héros, pas surjoués avec des coups amortis bien avant d’être reçus ou des coups retenus pour ne pas faire mal. Dans Civil War, on se bat. Personne ne t’a demandé d’être un super héros, tu l’es, un point c’est tout et assumes ! Bats-toi !
SURPRISES DE TAILLE
On vous parlait de surprises plus haut. On en a deux avec Black Panther et Spider Man.
Black Panther, qui veut venger la mort de son père, va nous montrer tout le film durant les caractéristiques de sa nature féline : souple, agile et fort. Il est impressionnant en combat et dégage un charisme qui lui va à merveille comme son costume.
Spider Man, dès fois on a envie de lui fermer sa bouche, mais bée est la notre lorsqu’on voit les prouesses qu’il réalise. Agile, malin comme un singe surprenant quand on sait que c’est une araignée. J’appréhendais son rôle à sa première apparition, mais après ce qu’il a démontré on attend 2017 pour le film qu’il lui sera consacré.

L’une des particularités de ce film c’est la crédibilité des acteurs avec leur personnage renforçant ainsi la cohérence du film, pas comme ceux qui ont un visage de comique et qui veulent se  la jouer « Bad Boys » juste parce qu’ils sont passés à la salle de muscu avant de venir.
Tom Holland,  qui a joué Spider Man, n’a que 20 ans. Chadwick Boseman (Black Panther) monte en puissance avec ce rôle. Comment oublier Scarlett « Black Widow » Johansson et cette scène où elle est de dos, mettant en lumière et en contraste tous ces atouts  qui émoustilleraient plus d’un. Quant à Tony Stark, ses répliques sont juste parfaites. Pour ne citer que ceux-là. 
Pendant un peu  moins de deux heures et demi les frères Russo qui l’ont réalisé nous ont tenu en haleine et ont réitéré leur exploit après Captain America : le Soldat de l'hiver, (2014). Ils nous ont surtout confortés dans notre espérance quant à la réussite d’une adaptation de comics des super héros à l’écran.  
Ainsi, Civil War clôt la trilogie de Captain America et nous promet de belles choses avec les nouvelles recrues. D'ici là, j'attendrai aux côtés de Captain America.



Facebook Twitter Google Plus

MOONLIGHT, TOLÉRANCE HÉROS

29 - 03 - 2017 | Chon Crick

Les super-héros qu’on découvre puis apprécie [......]


Lire la suite ...

RÉTRO : LUKE, LION EN CAGE

23 - 12 - 2016 | Chon Crick

[Article certifié sans spoil ou presque !]

DU BALAI !

C’est

[......]


Lire la suite ...

«LES ENFANTS D’HOUPHOUËT» OU QUAND LES ZIGUEHI RACONTENT LEUR HISTOIRE

20 - 12 - 2016 | Chon Crick

Il est à peu près 18h30 quand les premiers [......]


Lire la suite ...

MHD: ON A FAIT LE MOUV

30 - 07 - 2016 | Chon Crick

« Ma chérie pourquoi tu l’as laissée [......]


Lire la suite ...