LE TEMPS D’UNE PAUSE : ET SI VOUS VOUS ÉVADIEZ ?

14 - 09 - 2013 |

Fin de semaine. Une pluie fine s’abat sur Abidjan, obligeant les piétons à presser le pas. Car, s’il y a bien une chose dont les Ivoiriens ont peur, c’est bien cela : le ciel qui pleure. Surtout quand ça pleurniche…de façon interminable ! Coincés dans les embouteillages, nous décidons alors de nous réfugier, nous mettre à l’abri. Si possible dans un endroit plaisant, où la chaleur du lieu prendrait le pas sur la fraîcheur qui s’installe peu à peu. Direction Couleur Café 
« Bonjour Monsieur », lance cette jeune femme avec un franc sourire au moment où nous passons la porte de cet établissement situé dans la Galerie du Super Hayat, aux Deux-Plateaux. Vêtue d’un teddy et d’un tee-shirt blanc, elle nous invite à nous installer après avoir pris notre commande. «  Un expresso moyen fort, c’est ça ? », demande-t-elle.
Nous sommes étonnés qu’elle se rappelle de nous et de notre commande – oui, nous étions déjà venus une première fois. « Il faut bien que je me rappelle des commandes de mes clients », affirme-t-elle. C’est un détail, mais c’est souvent les détails qui font la différence. Puis, nous prenons place à l’étage, là où il est possible de déguster un café, accompagné d’une part de cake par exemple. Le rez-de-chaussée étant lui réservé à la vente de cafés, thés et autres ingrédients, permettant de faire une boisson chaude, sans oublier la presse locale et étrangère en vente.
La salle dans laquelle nous sommes est une mezzanine avec un peu  moins d’une demi-dizaine de tables. Sur les murs jaunes, trônent quelques tableaux vintage, sans oublier quelques statuettes qui viennent compléter un décor plutôt sobre. Nous nous asseyons sur une de tables pour rédiger nos articles en suspens.
Ambiance studieuse donc mais dans un environnement où le temps s’arrête quand vous pénétrez dans ce lieu. Un peu comme si vous ouvriez une parenthèse pour vous évadez, le temps d’une pause-café. Tentant, n’est-ce pas ? Toutefois, pour les plus pressés d’entre vous, vous pouvez emporter votre boisson chaude. 

Le temps défile sans que nous jetions trop souvent de coups d’œil sur notre boîtier noir. Une prouesse pour les « blackberry-addict » que nous sommes. Les phrases viennent l’une après l’autre noircir la feuille à carreaux sur laquelle nous travaillons. Puis quand au bout d’une heure, rassurés par le temps plus clément, mais surtout revigorés par cette « petite échappée », nous décidons de partir. C’est presque à contrecœur, tant nous nous  sentions à l’aise dans cet endroit accueillant. Puis, nous descendons les escaliers pour aller à la caisse, située en bas.
« Alors, ça a été ? », nous demande la responsable de Couleur Café. « Oui. Nous serions bien restés mais bon nous avons des contraintes », lui avouons-nous avant de lui assurer que « la prochaine fois nous resterons plus longtemps ». Elle sourit avant de se diriger vers sa caisse et de donner le prix. 2700 francs CFA pour s’offrir un moment à l’abri de l’agitation qui parfois nous use. 

C’est finalement assez peu, surtout si on ajoute le fait que la connexion WI-FI soit offerte. Avouez-le à cet instant précis un sourire s’inscrit sur votre visage. L’argument de la connexion achèvera peut-être de vous convaincre si vous ne l’étiez pas déjà. En ce qui nous concerne, nous avons été séduits par cette boutique - ouverte depuis environ deux semaines - où des efforts sont fournis pour que vous soyez à l’aise.
« Je veux que les gens se sentent comme chez eux. Qu’ils ne partent pas» avait affirmé la demoiselle aux lunettes XL, celle qui nous reçu. Elle a bien failli réussir son coup avec nous. Si vous vous rendez là-bas, prenez garde. Vous pourriez vous aussi ressentir la même chose que nous. Cette sensation si rare d’être à l’aise dans un lieu qui pourtant n’est pas votre domicile, ni votre lieu de vie. C’est une sensation qui réchauffe le corps, comme lorsque vous avalez un bon café. Alors, allez-y. La curiosité n’est pas toujours un vilain défaut.



Facebook Twitter Google Plus

POURQUOI ALLOCO DE DEHORS EST MIEUX QUE ALLOCO DE MAISON ?

10 - 08 - 2017 | Atyto

Tu ne sais pas encore : qui elle est pour toi, comment [......]


Lire la suite ...

NORIMA RESTAURANT, UN ENDROIT CHALEUREUX

28 - 10 - 2012 | Chon Crick

Il y a quelques semaines de cela, nous avons [......]


Lire la suite ...

KAZAJOMA: UNE INVITATION À LA GOURMANDISE

02 - 06 - 2012 | Chon Crick

Il y a quelques jours de cela, nous avons eu [......]


Lire la suite ...

ET SI ON PARTAIT CHEZ

29 - 05 - 2012 | Marc Aurèle

Entre amis, pour un anniversaire, pour un diner [......]


Lire la suite ...