LA CONFIANCE AU SEIN DU COUPLE

23 - 10 - 2012 | Miss Sue

La confiance…Quatre syllabes d’innombrables définitions et plusieurs synonymes, mais il n’existe aucune définition parfaite de ce mot tant il est insaisissable. Au-delà d’être un mot, la confiance est un sentiment. La confiance ne se définit que difficilement mais s’apprécie, s’ébauche  dans de petites choses. Par exemple, un corps qui s’abandonne à des bras qui semblent le protéger. Une main qui s’abandonne dans une autre, ou encore dans des sentiments qui se dévoilent et s’offrent sans égards et sans peurs. Tant de petites choses qui expriment la recherche de sécurité dans la dimension affective et démontrent donc de la valeur fondamentale de ce mot à quatre syllabes. Ainsi quand s’écrit à quatre mains les premiers chapitres d’une histoire, qu’on le pense ou qu’on le dise, il est évident que la confiance apparaît comme un élément important dans la vie d’un couple. Fil conducteur entre autres, elle va forger les chapitres et fera progressivement toute l’encyclopédie que peut représenter une relation amoureuse. Elle n'est donc pas un a priori, mais plutôt le fruit d'une construction de deux êtres qui s’accordent. En outre, c‘est parfois dans un passé tumultueux que la confiance se construit. En effet, c’est dans les échecs et traumatismes antérieurs que des partenaires amoureux, chacun de leur côté, ont la possibilité de puiser pour façonner leur nouvelle relation. À ce propos, il est de coutume de penser que la jeune demoiselle détient le monopole dans ce domaine-là, mais c’est une erreur. Replonger dans le passé pour tirer les leçons des mésaventures amoureuses n’est pas l’apanage de la gent féminine. 

C’est même un phénomène courant en matières amoureuses. C’est également un préalable pour que la relation qui succède à une autre fonctionne. Ne dit-on pas que qui veut aller ménage sa monture ? Pour que la confiance  s’instaure, il importe que les estimes de soi respectives soient écoutées, redécouvertes, sinon reconstruites jusqu’à s’allier et se compléter. La communication apparaît alors comme un élément important dans l’écriture de cette histoire. Elle va nourrir et étoffer ce fil conducteur qu’est la confiance. Et assez vite, on comprendra le côté positif ou négatif du silence qui peut être le signe d'une intense communion autour d'un même ressenti comme aussi le signe du mépris, de la rancœur, de l'indifférence. 

Mais au-delà de cela, il est d'autres silences plus difficiles à interpréter: celui qui vient de la peur de blesser ou de la peur d'être blessé par une non-écoute, une incompréhension; le silence, expression d'un doute flou de soi ou/et de l'autre; le silence, qui naît du désir que l'autre devine sans avoir à dire, jusqu'à ce désir muet qui attend que l'autre le révèle... Et quand se devine le désir muet, c’est que la compréhension aura réussi à fondre le mot confiance au sein de chaque paragraphe. Pourront alors s’écrire des pages entières faites de partages, et de complicités laissant libre cours à l’essence même de la relation amoureuse. Car le dit-on, la confiance inspire l’amour et l’amour elle, fuit la défiance.  



Facebook Twitter Google Plus

CES CHOSES QU’IL FAUT ÉVITER DE DIRE AUX FEMMES

08 - 03 - 2017 | Donna Keating

Atyto, si tu veux vivre longtemps mais surtout [......]


Lire la suite ...

KEN OU BARBY ?

03 - 08 - 2016 | Donna Keating

Petite, l’on a toute possédée un Ken, cette [......]


Lire la suite ...

CONVERSATION SANS FIL : ÉPISODE TROIS

01 - 08 - 2016 | Fleure Ndoua

Anie et Isa sont deux copines. Leur sujet principal [......]


Lire la suite ...

CONVERSATION SANS FIL : ÉPISODE DEUX

25 - 07 - 2016 | Fleure Ndoua

Anie et Isa sont deux copines. Leur sujet principal [......]


Lire la suite ...